Marseille 14 | Les Flamants

Urbanisme

Le quartier des Flamants est un site ovoïde, comme une « paramécie » qui jouxte le quartier de Picon-Busserine. Son contrebas de quinze mètres l’isole. Cependant, il lui a également permis de bénéficier d’une logique urbanistique plus récente, plus exigeante et plus risquée.

Des immeubles en tripode y étaient construits comme autant d’étoiles de neige, mais infestés d’amiante. Certains ont été couteusement restaurés. D’autres tripodes ont été démolis ensuite. Il en résulte une zone ou le meilleur côtoie le pire.

L’agence Babel+Prado a été sollicité pour en esquisser le réaménagement dans le sillage de celui très apprécié du quartier voisin. Avant de connecter les quartiers entre eux en jouant sur les changements de niveaux à la façon d’un paysage marseillais, Babel+Prado propose de déplacer un collège fatigué. Le centre est dégagé, les petits collectifs esquissés auparavant par Antoine Grumbach sont installés sur le flanc de la zone et le collège est reconstruit en zone inondable mais sur pilotis.

A l’opposé, l’agence souhaite une programmation à inventer, une sorte de microcité rassemblant des besoins réels mais épars, pour fabriquer une densité urbaine que chaque élément de programme peinerait à stimuler individuellement

Maître d’ouvrage : Grand Projet de Ville | Marseille-Septemes

Architectes | urbanistes : Babel+Prado | Michel Seban, Jean-Luc Pérez, Bernard Mauplot

15 hectares

Etudes en cours